Livraison gratuite en succursale à l'achat de 75 $ et plus

Les vins au Québec : une qualité irréprochable | SAQ.com
 
Les vins au Québec : une qualité irréprochable | SAQ.com

 

Commercialisation

Contribution sociale

Développement durable

Entrevues

Mises au point

Origine Québec

Prix

Résultats financiers

Succursales

Tendances

 


Les vins au Québec : une qualité irréprochable | SAQ.com

 

Mettre la description des collaborateurs ici

 

hyperlien vers page Collaborateurs


 

 

Les vins au Québec : une qualité irréprochable

Publié le 16 mars 2015 à 11h00  |  Mis à jour à 11h01

 

Tous les vins commercialisés au Québec sont de qualité, qu’ils soient vendus dans les succursales SAQ ou dans les épiceries et dépanneurs. Le Service de gestion de la qualité de la SAQ s’assure, de façon rigoureuse et maintes fois reconnue, que ces produits respectent toutes les normes en vigueur au Canada.

 

Un article publié ce matin dans le Journal de Montréal et le Journal de Québec fait une interprétation erronée de résultats d’analyse obtenus par un laboratoire privé sur 10 bouteilles de vin. Pour permettre aux amateurs de vin de continuer de faire des choix éclairés, nous souhaitons rendre publique toute l’information fournie au journaliste Pierre Couture préalablement à la publication de cet article. Il s’agit de nuances que nous jugeons essentielles à la bonne interprétation des résultats d’analyse obtenus.

 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

 

De plus, tel que mentionné dans le courriel envoyé, une analyse effectuée en double sur une bouteille du vin EXP (Syrah 2013, Californie) nous permet de constater aujourd’hui qu’aucune trace de levure n’y a été décelée.

 

Au sujet d’une présumée transformation en vinaigre

Concernant le rapport analytique de Maska pour le vin Lulu B, sa teneur en acidité volatile à 0,13 g/L en acide acétique est extrêmement basse et n’indique aucun problème de transformation de l’alcool en vinaigre. Il s’agit d’ailleurs d’une teneur qui se situe parmi les plus bas taux retrouvés dans les vins en général. Cette précision a été répétée plus d’une fois au journaliste lors d’une conversation téléphonique.

 

Au sujet du vin en vrac

Contrairement à ce qu’affirme l’article, les vins qui arrivent au Québec dans des conteneurs-citernes ne sont pas « retravaillés en laboratoire par des chimistes ».

 

Des assemblages de cépages sont effectués par des experts en vin conformément à des traitements généralement reconnus dans l’industrie vinicole et encadrés par des règlements. Il s’agit de pratiques reconnues partout dans le monde et cela permet d’offrir aux Québécois des vins en accord avec leurs goûts.

 

D’ailleurs, parmi les vins les plus vendus au Québec, de nombreux le sont dans les épiceries et dépanneurs. Ils sont tous embouteillés au Québec et leur qualité ne saurait être remise en question. À la SAQ, 54 des quelque 9 000 vins disponibles sont embouteillés au Québec. Vous trouverez ici la liste complète de ces vins, disponible depuis plus d’un an sur SAQ.com et mise à jour ce matin.

 

La qualité : incontournable

Au Québec, la qualité des vins est incontournable et nous l’assurons de façon objective. Quant au goût, rien n’est plus subjectif. À ce chapitre, les Québécois font état depuis de nombreuses années de leurs goûts diversifiés et nous faisons tout en notre pouvoir pour les satisfaire en leur offrant une gamme de produits tout aussi variée.

 

La SAQ ne reconnaît pas Les laboratoires Maska

Contrairement à ce qu’affirme l’article, la SAQ ne reconnaît pas les Laboratoires Maska pour l’analyse des vins.

 

Au sujet de l’étiquetage des vins

L’étiquetage conforme des vins et spiritueux est important pour la SAQ. Ainsi, comme toutes les sociétés des alcools du Canada, elle respecte rigoureusement le Règlement sur l’emballage et l’étiquetage des produits de consommation.

 

Il est important de rappeler qu’un vin est un produit vivant et en constante évolution, même une fois embouteillé. Cela explique en partie certaines variations minimes, parfois même au sein d’un même lot, tel qu’expliqué dans le courriel envoyé à Pierre Couture (mention sur le taux d’alcool). Les conditions de conservation peuvent également avoir un impact.

 

Les vins au Québec : une qualité irréprochable | SAQ.com