Livraison gratuite en succursale à l'achat de 75 $ et plus

Recherche et développement

La SAQ finance un vaste projet de recherche appliquée à la Chaire SAQ de valorisation du verre dans les matériaux de l'Université de Sherbrooke depuis 2004. Après un investissement de 2 M $ sur 10 ans, cette équipe a développé l'usage du verre broyé ou pulvérisé dans le béton et le pavé uni.

Ainsi, depuis le début de l’intégration de poudre et d’agrégats de verre dans les dalles de béton des planchers de 18 succursales de la SAQ, de la nouvelle section de l'un de ses édifices administratifs et autres projets, la SAQ a utilisé plus de 3 M de bouteilles issues de la collective sélective !

 

Les résultats de cette recherche entraînent plusieurs retombées positives, outre la valorisation du verre. Elle contribue à:

  • améliorer la performance des bétons (durabilité, imperméabilité et résistance);
  • la diminution des gaz à effet de serre générés par la fabrication du ciment;
  • l'obtention de points en vue d'une certification LEED par l'utilisation de la poudre de verre dans les projets de construction.

 

Découvrez tous les débouchés commerciaux possibles dans cette section.

 


Extrait vidéo sur la recherche et le développement (fichier MP4 - 10,3 Mo)

 

 

Début de la commercialisation de la poudre de verre

Afin de rendre possible l'utilisation de la poudre de verre à grande échelle, la compagnie Tricentris a débuté en mai 2013 la construction de son usine de micronisation du verre, à Lachute. Cette usine traitera le verre récupéré des centres de tri et la matière sera conditionnée et micronisée afin d'en obtenir une poudre qui pourra ensuite être utilisée comme un ajout cimentaire.

 

En mars 2014, Tricentris a débuté officiellement sa production commerciale. Tricentris produit 1 tonne de poudre de verre à l’heure et a comme objectif d’en produire 6000 tonnes par année.

 

Les avantages de l’utilisation de la poudre de verre comme ajout cimentaire commencent à convaincre de plus en plus d’acteurs du domaine de la construction. D’ailleurs, plusieurs intervenants du milieu étaient réunis récemment, sur invitation du Conseil du bâtiment durable du Canada – section du Québec, pour un lunch d’échanges avec les chercheurs de la Chaire afin d’en apprendre plus sur la poudre de verre et les débouchés potentiels.

 

 

Puits de géothermie

La SAQ a également participé au projet de recherche pour évaluer les propriétés du verre dans les puits de géothermie. Ce projet a été réalisé en collaboration avec le centre de tri Tricentris, la firme Golder & associés (site Web en anglais seulement) et l'École Polytechnique de Montréal . Elle a investi plus de 90 000 $ dans un partenariat avec le Centre de recherche industrielle du Québec  (CRIQ) pour découvrir de nouveaux débouchés au verre mixte (mélange de couleurs) issu de la collecte sélective.

 

Maintenant membre de FÉRIC, un organisme à but non lucratif, la SAQ participe à des projets de recherche et développement afin d'obtenir des informations fiables sur diverses technologies qui réduisent la consommation de carburant et les émissions de gaz à effet de serre dans le transport routier.