Livraison gratuite en succursale à l'achat de 75 $ et plus

La SAQ et Vignes en ville un mariage de cœur et de raison

Montréal, le 10 avril 2018 - Soulevée d’enthousiasme par le projet de vignoble nordique sur toit du Palais des congrès de Montréal l’an dernier, la SAQ est fière de devenir présentatrice de Vignes en ville, un projet d’étude des vignes rustiques en milieu urbain, en sol ou en bac. Outre le fait de proposer la culture de la vigne et de nous permettre de rêver à une cuvée urbaine au tournant de 2020, Vignes en ville analyse les bénéfices de l’intégration du verre des bouteilles, qui ont été réduites en fines particules, au terreau des plants en pot ou en paillis pour ceux en sol. « La SAQ se réjouit de cette initiative qui ramène la bouteille dans le cycle de vie de la production de vin.  De plus,  Vignes en ville nous permettra d’être témoin de la croissance de la vigne et des difficultés liées à sa culture. Nous pourrons alors être en mesure d’apprécier davantage le travail des vignerons et de donner toute sa valeur à ce qui se retrouve dans nos verres.  L’ensemble des projets à l’étude mis de l’avant par Vignes en ville s’inscrivent parfaitement dans les réalisations de l’entreprise en matière de responsabilité sociétale », précisait Catherine Dagenais, vice-présidente et chef de l’exploitation de la SAQ.

 

D’autres vignobles urbains à venir

 « Au cours des quatre prochaines années, l’objectif est de voir grandir plus de vignobles expérimentaux. Avec le soutien de la SAQ, nous sommes maintenant en mesure d’élargir notre champ de recherche et de nous pencher sur le potentiel des  vignes en sol. Nous pourrons ainsi mesurer l’efficacité du verre comme paillis qui,  grâce à la réverbération des rayons lumineux, procurerait un mûrissement accéléré des plants en milieu froid », ajoutait Véronique Lemieux, fondatrice de Vignes en ville et coordonnatrice du projet au sein du Laboratoire sur l’agriculture urbaine. «Non seulement nos projets pourront permettre des avancées sur de nouvelles pratiques possibles pour l’agriculture en milieu urbain, mais ils nous donneront aussi l’occasion d’animer des ateliers dans les vignobles qui nous permettront de sensibiliser les visiteurs sur la culture en milieu urbain, sur l’utilisation du verre dans le terreau ou comme paillis et sur les avantages environnementaux qu’apporte le fait de verdir la ville».

 

Et à la SAQ

Dès l’été prochain, une portion du terrain du nouveau siège social de la SAQ, maintenant situé dans l’est de Montréal, prendra des allures de vignoble expérimental puisqu’il sera garni d’une centaine de plants alors que des vignes seront plantées en sol et en pot. Les employés pourront être témoins de l’évolution ou participer activement au projet.

 

À propos de Vignes en ville

Vignes en ville a été fondé en octobre 2016 par Véronique Lemieux au sein du Laboratoire sur l’agriculture urbaine de Montréal (AU/LAB), un organisme à but non lucratif en innovation, formation et intervention mandataire du Carrefour de recherche, d’expertise et de transfert sur l’agriculture urbaine (CRETAU). Le CRETAU est soutenu par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, l’Université du Québec à Montréal, la Ville de Montréal et le Palais des congrès de Montréal.

Vignes en ville propose d’étudier le comportement et les avantages des vignes rustiques en milieu urbain tant en sol qu’en bac sur les toits, mais aussi d’évaluer les impacts environnementaux et économiques de cette nouvelle pratique de verdissement innovante. La plantation et l’entretien d’un vignoble est un art qui intéresse et intrigue de plus en plus d’œnophiles québécois. Amener la vigne en ville sert à démocratiser et rendre accessible la connaissance de la culture de la vigne aux citadins et de façon plus précise, à faire connaître les cépages plantés au Québec et à verdir la ville en colonisant les toits.


La culture de la vigne en milieu urbain apporte son lot de défis, mais elle laisse aussi entrevoir de nombreuses perspectives de développement. La revalorisation et la réutilisation de matières non recyclées telle que le verre en est une. Vignes en ville a d’ailleurs la chance de compter parmi ses partenaires le centre de tri Tricentris qui offre à Vignes en ville le verre broyé afin de l’étudier en tant que substrat de culture.