Livraison gratuite en succursale à l'achat de 75 $ et plus

La SAQ sécurise l’approvisionnement en cannabis de la future Société québécoise du cannabis

Montréal, le 11 avril 2018 –  Le 16 novembre dernier, le gouvernement du Québec déposait le projet de loi no 157 qui prévoit de confier à la Société des alcools du Québec (SAQ) le mandat de mettre sur pied la future Société québécoise du cannabis (SQDC). Aujourd’hui, la SAQ annonce la signature d’ententes avec six fournisseurs afin d’assurer l’approvisionnement en cannabis de la SQDC. Ces ententes sont évidement conditionnelles à l’adoption du cadre réglementaire nécéssaire par les gouvernements fédéral et provincial.

 

Ce processus fait suite à la signature de lettres d’intention avec les six mêmes producteurs qui possédaient déjà des autorisations de Santé Canada pour exercer leurs activités dans le domaine de la production du cannabis thérapeutique et qui étaient déjà bien implantés dans cette industrie. Afin de respecter les échéanciers qui seront déterminés par le gouvernement et d’assurer un approvisonnement de qualité et prévisible, dans un marché ou la capacité de production légale est limitée, la sécurisation d’approvisionnement devait être traitée de manière prioritaire afin de permettre à la future SQDC de réaliser le mandat qui lui sera confié.

 

Compagnies ayant obtenu une entente d’approvisionnement et quantité pour la première année

·         Hydropothicaire (20 000 Kg)

·         Canopy Growth (12 000 Kg)

·         MedReleaf (8 000 Kg)

·         Aphria (8 000 Kg)

·         Aurora Cannabis (5 000 Kg)

·         High Park (Tilray) (5 000 Kg)

 

Ces ententes d’approvisionnement répondent aux prévisions faites pour les besoins de la première phase de déploiement des points de vente de la SQDC. D’autres appels d’offres pourront avoir lieu lors des phases subséquentes d’implantation de la SQDC.

 

Pour les prochaines ententes, la SQDC continuera d’étudier la provenance de ses approvisionnements afin qu’ils puissent être effectués prioritairement auprès des producteurs situés sur le territoire du Québec. Présentement, trois des six compagnies avec lesquelles la SQDC transigera sont présentes en sol québécois. Les appels d’offres continueront d’être faits dans la mesure permise par les accords commerciaux intergouvernementaux et internationaux conclus par le Québec ou auxquels il s’est déclaré lié en application de la Loi sur le ministère des Relations internationales.

 

Pour avoir des informations supplémentaires concernant la future Société québécoise du cannabis vous pouvez consulter le  www.infocannabis.saq.com

 

– 30 –