Livraison gratuite en succursale à l'achat de 75 $ et plus

[AJOUTS] >> Le taux de sucres maintenant sur SAQ.com | SAQ.com
 
[AJOUTS] >> Le taux de sucres maintenant sur SAQ.com | SAQ.com

 

Commercialisation

Contribution sociale

Développement durable

Entrevues

Mises au point

Origine Québec

Prix

Résultats financiers

Succursales

Tendances

 


[AJOUTS] >> Le taux de sucres maintenant sur SAQ.com | SAQ.com

 

Mettre la description des collaborateurs ici

 

hyperlien vers page Collaborateurs


 

 

[AJOUTS] >> Le taux de sucres réducteurs maintenant disponible sur SAQ.com

Publié le 11 mai 2015 à 09h01  |  Mis à jour le 14 mai à 11h15

 

Click here to read the english version.

 

Note : La publication originale de ce texte, faite le lundi 11 mai, se trouve sous le filet.

 

 

[AJOUT] >> À propos de la fréquence d’analyse

Le taux de sucres réducteurs de chaque vin est analysé au moins une fois par année, ou au changement de millésime. Notre laboratoire procède ainsi à quelque 8 000  analyses de ce genre annuellement.

 

Le taux affiché dans les fiches des produits sur SAQ.com sera donc modifié au gré des arrivages de nouveaux millésimes.

 

[AJOUT] >> À propos des taux affichés par la LCBO et des méthodes d’analyse

La SAQ et la LCBO effectuent leurs analyses de sucres réducteurs à l’aide de l’analyseur automatisé à flux continu de la compagnie Skalar. Les deux laboratoires détiennent la certification ISO 17025, qui leur impose une rigueur identique dans le processus d’analyse.

 

Les données fournies sur SAQ.com correspondent à l’analyse la plus récente effectuée par notre laboratoire. Or, pour un même produit, les taux affichés pourraient ne pas correspondre à ceux sur le site de la LCBO.

 

Dans l’analyse des taux de sucres réducteurs, il existe une marge d’erreur analytique de ±5,5 % pour un même lot analysé au même endroit. Cette incertitude analytique sera encore plus grande quand il s’agit de lots différents et de laboratoires différents. Nous participons régulièrement à des études interlaboratoires internationales afin de baliser nos résultats. L’exactitude de nos résultats à l’analyse des taux de sucres réducteurs est très bonne; les valeurs obtenues en 2014 étaient très près de la moyenne des 18 laboratoires participants.

 

[AJOUT] >> À propos de la précision du taux affiché

La méthode d’analyse que notre laboratoire utilise peut déceler jusqu’à un minimum de 1,2 grammes de sucres réducteurs par litre (g/l). En deçà de ce taux, la fiche indiquera que le produit contient <1,2 g/l, le symbole « < » exprimant la notion « moins de » ou « plus petit que ».

 

La méthode d’analyse du taux de sucres réducteurs a aussi une limite maximale au-delà de laquelle on ne peut rapporter un résultat. Au fil du temps et des besoins de notre laboratoire, nous avons été appelés à modifier notre méthode d’analyse. C'est la raison pour laquelle la limite maximale disponible au moment de la plus récente analyse d’un produit peut varier d’une fiche à l’autre. Ainsi, certains taux affichés seront >30 g/l, d’autres >60 g/l ou encore >120 g/l, le symbole « > » exprimant la notion « plus de » ou « plus grand que ».

 

Maintenant que nous affichons le taux de sucres réducteurs des produits, nous avons décidé de modifier notre méthode d’analyse afin de pouvoir fournir aux clients un taux encore plus précis, sans limite maximale. Cette précision supplémentaire pourra être constatée à mesure que les taux de sucres réducteurs seront mis à jour sur SAQ.com.

 

[AJOUT] >> À propos de la consommation

Rappelons que les taux de sucres réducteurs sont exprimés en grammes par litre. Cette teneur doit être relativisée en fonction de la quantité consommée, conformément aux recommandations d’Éduc’alcool.

 

La nutritionniste Isabelle Huot donnait récemment l’exemple d’un vin dont le taux de sucres réducteurs est de 19 g/l : Pour un verre standard de 140 ml, on obtient ainsi 2,7 g de sucre, soit l’équivalent d’un peu plus d’une demi-cuillère à thé de sucre. La consommation maximale recommandée de trois verres par jour équivaut donc à 8 g de sucre, ou 2 cuillères à thé de sucre. Il s’agit bien sûr d’un calcul à considérer pour une personne diabétique.

 

 

     

 

Le rapport que les consommateurs entretiennent avec les produits qu’ils achètent a beaucoup évolué au fil du temps et, aujourd’hui plus que jamais, bien connaître leur histoire et leur contenu se révèle essentiel pour plusieurs.

 

Ce n’est pas d’hier que nos employés prennent plaisir à révéler aux clients la petite histoire de chaque produit dégusté. C’est une vraie passion. À partir de demain, une information supplémentaire permettra aux clients de faire un choix encore plus éclairé. En effet, le taux de sucres réducteurs est maintenant disponible dans les fiches des produits sur SAQ.com.

 

À propos des sucres réducteurs

Les sucres réducteurs représentent la quantité de sucre restant dans un liquide après sa fermentation alcoolique. Précisons que les sucres forment une grande famille qui regroupe plusieurs molécules. Notre laboratoire analyse les sucres dits réducteurs, qu’on retrouve dans la grande majorité des boissons alcooliques. Cette analyse est très courante dans l’industrie alimentaire et permet de quantifier les sucres simples présents. Les sucres réducteurs les plus courants dans les aliments sont le glucose et le fructose alors que le sucre de table, ou saccharose, n'est pas un sucre réducteur.

 

Le vin étant un produit « vivant » qui ne cesse d’évoluer, ses caractéristiques peuvent varier d’un lot à l’autre pour un même produit. C’est pourquoi la teneur en sucres réducteurs indiquée sur chaque fiche est celle du dernier lot ayant fait l’objet d’une analyse. Conséquemment, pour un même produit, cette information sera sujette à de légères variations selon le millésime, le lot ou la cuvée.

 

Certains produits n’affichent pas de taux de sucre

L’analyse du taux de sucres réducteurs n’est pas effectuée systématiquement sur tous les produits que la SAQ commercialise. Par exemple, les vins des grands crus de France étant généralement des vins secs dont la production est très bien encadrée par leurs appellations respectives, l’analyse de leur taux de sucres réducteurs nous apparaît actuellement moins pertinente à des fins de contrôle de la qualité.

 

Le sucre : une question de goût

Il est à noter que la quantité réelle de sucre dans une boisson alcoolique ne correspond pas toujours à la quantité perçue lors de la dégustation. Plusieurs facteurs sont à considérer, notamment le degré d’acidité du produit. C’est bien connu, l’acidité neutralise le goût du sucre.

 

C’est pourquoi certains taux de sucre pourront sembler ne pas refléter la pastille de goût associée à un vin. Ce n’est évidemment pas le cas puisque les pastilles servent plutôt, comme leur nom l’indique, à définir de manière générale la perception de goût en bouche.

 

Pour en avoir le cœur net, il n’y a rien comme demander conseil à nos experts en magasin et déguster soi-même un produit. Après tout, nous en avons pour tous les goûts!

 

Pour en savoir plus

Vous souhaitez en savoir plus sur les composantes du vin? Visionnez cette vidéo diffusée à Salut Bonjour récemment et dans laquelle la nutritionniste Isabelle Huot relativise la consommation d’alcool. Sa dernière chronique dans le Journal de Montréal  traitait également de ce sujet.

[AJOUTS] >> Le taux de sucres maintenant sur SAQ.com | SAQ.com