Livraison gratuite en succursale à l'achat de 75 $ et plus

Vins du Québec

La culture de la vigne au Québec remonte aux débuts de la Nouvelle-France. Certaines zones favorables à cette culture voient, depuis les années 1980, une augmentation d’artisans vignerons qui produisent des vins caractéristiques du terroir québécois.

Une grande variété

Malgré la rigueur du climat québécois, les vignerons ont su choisir des cépages adaptés aux grands froids de nos hivers pour élaborer plusieurs types de produits allant des vins tranquilles aux vins fortifiés, en passant par les vins effervescents. À vous de découvrir toute la richesse des vins du Québec!

Vins du Québec

 

Cépages du Québec

En plus de supporter nos hivers, d’avoir un cycle végétatif court et d’arriver à maturité très rapidement, les cépages québécois doivent aussi avoir une bonne production en taille courte et une bonne résistance aux maladies. Mais avant tout, les cépages doivent donner de bons vins!

 

Un contexte rigoureux

Beaucoup de recherches – passées et présentes – sont faites pour améliorer l'encépagement des vignobles québécois. Plus de 25 variétés se retrouvent aujourd'hui dans notre terroir, mais seulement dix d'entre elles sont utilisées plus fréquemment. Voici les principaux cépages noirs et blancs du Québec.

Cépages blancs

  • Cayuga : hybride américain qui résiste bien aux maladies, mais peu au froid. Récolté au début du mois d'octobre, il donne de bons vins aux légers arômes de muscat.
  • Eona : variété rustique résistant bien aux maladies et au froid. Il convient aux zones à courte saison végétative. Arrivant à pleine maturité au début du mois de septembre, il donne des vins légers ayant un goût légèrement foxé.
  • Seyval : hybride français assez vigoureux et résistant au mildiou, une maladie qui s'attaque à la vigne. Il arrive à maturité à la fin septembre. Parmi les plus populaires dans les vignobles québécois, ce cépage donne généralement des vins aux arômes simples de fruits et de végétaux. Ils sont secs, légers et ont une bonne acidité.
  • Vidal : hybride français résistant aux maladies qui arrive à maturité tard en saison (mi-octobre). Souvent utilisé dans l'élaboration du vin de glace, il donne des vins aux arômes de fruits et un vin gras lorsqu'il est récolté à pleine maturité.
  • Autres cépages blancs utilisés au Québec : aurore, bacchus, chardonnay, geisenheim, la crosse, mitchurinetz, ortega, pinot gris, riesling et vandal-cliche.

 

Cépages noirs

  • Chancellor : hybride français très productif. Par contre, les baies de ce cépage sont sensibles au mildiou, une maladie qui s'attaque à la vigne. Ce raisin donne des vins rouges et rosés de bonne qualité aux arômes de fruits, d'herbes et aux parfums légèrement foxés. Il peut supporter un vieillissement sous-bois.
  • De Chaunac : hybride français très productif nommé en l'honneur d'un ancien directeur de la maison Bright (Ontario). La qualité des vins composés de ce cépage est variable et il est souvent utilisé en assemblage.
  • Maréchal Foch : hybride français nommé en hommage au Maréchal Ferdinand Foch (1851-1929). C'est la variété rouge la plus utilisée au Québec. Ce cépage donne de petites baies convoitées par les oiseaux et il est sensible à l'oïdium, un autre type de maladie qui s'attaque à la vigne. Le vin qui en est issu présente des arômes et des saveurs herbacés et fruités.
  • Sainte-Croix : variété américaine très résistante au froid qui apporte de la couleur et des arômes simples de fruits et d'épices.
  • Autres cépages noirs utilisés au Québec : baco noir, cabernet franc, gamay, Lucy Kulhman, merlot, Minnesota et seyval noir.