En raison du volume élevé de commandes, nous ne pouvons plus garantir les délais de livraison. Veuillez noter que Postes Canada livre dans un bureau de poste près de chez vous.
Les frais de livraison de 12$ seront versés aux Banques alimentaires du Québec. En savoir plus.

Avis importants

Achats en ligne

En raison du volume élevé de commandes, nous ne pouvons plus garantir les délais de livraison. Veuillez noter que Postes Canada livre dans un bureau de poste près de chez vous.
Les frais de livraison de 12$ seront versés aux Banques alimentaires du Québec. 

En savoir plus

Consigne et recyclage du verre: la SAQ s’engage à mettre son leadership à profit pour réduire son empreinte environnementale

Montréal, le 30 janvier 2020 – La Société des alcools du Québec (SAQ) accueille avec enthousiasme l’engagement du gouvernement relativement à la mise en place de la consigne sur ses bouteilles. De concert avec le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec, Recyc-Québec et l’industrie, la SAQ analyse depuis déjà quelques mois différents scénarios de récupération du verre pour permettre le retour facile des contenants qu’elle met en marché. Elle compte participer activement aux projets pilotes prévus par le gouvernement au cours des prochains mois pour tester diverses options, dont l’utilisation de gobeuses de verre dans, ou à proximité de certaines de ses succursales qui pourraient le permettre. Consciente des attentes de la population québécoise à son égard en matière de gestion du verre, la SAQ souhaite être au cœur du succès de ce nouveau système.

La SAQ compte, de surcroît, mettre en place des mesures qui permettront de réduire à la source l’utilisation du verre et favoriser sa réutilisation. Alors qu’elle jouit d’un important pouvoir d’achat dans l’industrie mondiale des vins et spiritueux, elle entend ainsi utiliser son influence pour amener l’industrie vinicole à modifier ses façons de faire en matière d’utilisation du verre.

« La SAQ bénéficie d’une relation privilégiée auprès de son important réseau de fournisseurs. Comme société d’État, nous avons le devoir de tirer parti de notre leadership pour amener notre industrie à prendre un virage dans le dossier du verre », a déclaré Catherine Dagenais, présidente et chef de la direction de la SAQ. « Sur la base des 3RVE, nous allons d’abord réduire notre utilisation du verre de façon concrète. Puis, grâce à la consigne, qui nous permettra de récupérer un verre de meilleure qualité, nous continuerons de développer des initiatives qui nous permettront de recycler ou de valoriser l’ensemble des bouteilles que nous allons récupérer, ce qui a toujours été notre préoccupation », a-t-elle enchaîné.

LA RÉDUCTION À LA SOURCE : DU VERRE ALLÉGÉ POUR TOUS LES VINS DE 20 $ ET MOINS

La SAQ exige déjà de ses fournisseurs que tous les vins courants de 16 $ et moins commercialisés dans ses succursales soient offerts dans des bouteilles de verre allégé. Ces vins représentent les 2/3 des vins qu’elle met en marché. La SAQ s’engage aujourd’hui à étendre cette mesure à tous les vins courants de 20 $ et moins, qui représentent 88 % de ses ventes.

LA RÉUTILISATION : MODERNISER L’EXPÉRIENCE DU VIN EN VRAC

Avec ses partenaires, la SAQ souhaite réinventer le concept du vin en vrac au Québec. Elle mettra à profit son savoir-faire en matière d’expérience client pour proposer des vins en vrac de qualité dans un environnement attrayant qui saura surprendre et séduire la clientèle. Cette initiative s’inscrit dans les tendances actuelles observées dans le monde de l’alimentation et permettra d’encourager la réutilisation des bouteilles.

LE RECYCLAGE : REFONDRE DU VERRE VERT AU QUÉBEC

La SAQ souhaiterait pouvoir compter sur une industrie circulaire locale du verre recyclé. Elle évalue donc, en collaboration avec les embouteilleurs d’ici, la fonderie Owens Illinois et d’autres partenaires, des scénarios pour favoriser la refonte et la commercialisation de contenants en verre recyclé de couleur verte au Québec. Le verre de teinte verte représente 80 % du verre de la SAQ, pour lequel les débouchés, notamment la refonte locale, sont actuellement plus limités.

LA VALORISATION : UN BÉTON PLUS PERFORMANT GRÂCE À LA POUDRE DE VERRE

Puisque les 200 millions de bouteilles que la SAQ met en marché proviennent des quatre coins du monde et ne pourraient donc pas toutes être refondues et réutilisées ici, la SAQ poursuit ses efforts avec la Chaire de recherche SAQ sur les matériaux de l’Université de Sherbrooke, mise sur pied il y a 15 ans. Jusqu’à maintenant, les recherches ont permis de découvrir que l’addition de la poudre de verre en remplacement cimentaire produit un béton plus durable grâce, notamment, à une imperméabilité supérieure, tout en réduisant les gaz à effet de serre liés à sa production.

À cet égard, la SAQ souhaite augmenter la demande pour la poudre de verre en impliquant les donneurs d’ordres afin d’accélérer son utilisation.