Le bio et le local sont plus populaires que jamais. Les consommateurs veulent manger et boire mieux. Résultat: nombreux sont les produits qui s’affichent ainsi. Mais de quoi parle-t-on au juste?

La culture bio

La culture bio bannit l’utilisation de produits chimiques de synthèse (engrais, pesticides, herbicides, fongicides). Pourquoi? Parce qu’ils nuisent à la vie des sols en détruisant les micro-organismes qui contribuent à la croissance de la vigne et à son système immunitaire.

Cette culture permet toutefois l’utilisation de produits chimiques d’origine naturelle, tels la «bouillie bordelaise» (à base de sulfate de cuivre) et le soufre, pour combattre certaines maladies de la vigne.

Inspirant!

Les vins bio ont la cote auprès des membres Inspire. Les ventes de ces vins ont connu une hausse de près de 30% en 2016.

La biodynamie

Phases de la lune, cornes de vache enterrées dans le sol… cette approche holistique de l’agriculture semble plutôt ésotérique. Pourtant, elle ne cesse de faire des adeptes, des plus prestigieux domaines de la Bourgogne aux jeunes vignobles du Nouveau Monde.

Avant tout, c’est une viticulture biologique, mais qui tient aussi compte des influences astrales et fait appel à des préparations végétales pour revitaliser l’écosystème d’un vignoble. Presque tous ses préceptes sont ceux de générations précédant la «révolution chimique» et beaucoup font preuve de simple bon sens. Faute de produits de synthèse, les agriculteurs d’alors avaient recours à des méthodes naturelles pour protéger et améliorer leurs récoltes. Ils étaient observateurs et à l’écoute de leur terroir.

Les produits biologiques sont identifiés par une étiquette de prix verte en succursale et par un logo «produit bio» dans SAQ.COM. Un produit biodynamique ou nature fait partie de cette catégorie s’il a une certification conforme à la réglementation canadienne.

Les vins nature

Les vins nature, eux, n’ont pas d’organisme de certification. Ils sont régis par une charte volontaire. Les raisins doivent être cultivés en bio ou en biodynamie, mais tout produit chimique dans le vignoble et tout additif pendant les vinifications sont proscrits.

Additifs interdits?

Une fois le raisin récolté, en production régulière, beaucoup de produits peuvent être employés lors de l’élaboration du vin. C’est ce qu’on appelle des produits œnologiques. On peut, par exemple, ajouter de l’acidité à un vin qui en manque (lors d’une année très chaude, notamment).

Certains additifs dénaturent le produit d’origine. Le bio en permet quelques-uns, la biodynamie nettement moins et les vins nature, aucun à part un peu de sulfites.

Des vins différents

Utilisés de façon réfléchie et en toutes petites doses, les additifs peuvent aider à corriger des problèmes lors de vinifications – même si les puristes diront qu’il n’y aurait pas de problème si le travail était bien fait à la vigne. Mais en trop grand nombre, les additifs, les correcteurs et les manipulations effacent les particularités d’un vin et gomment les spécificités d’un terroir. Pourtant, c’est ce qui fait leur charme: qu’ils soient le reflet d’un lieu particulier.

Qu’un vin soit bio, biodynamique ou nature n’est pas en soi une garantie de sa qualité: encore faut-il un bon terroir, un travail consciencieux au vignoble et au chai, et un vigneron talentueux.

Et l’inverse est aussi vrai: de très bons vins sont produits par des vignerons qui n’affichent aucune certification. L’étiquette ne dit pas tout. Il faut donc se renseigner sur les méthodes de travail des vignerons, apprendre à les connaître, s’assurer que c’est un travail de conviction et pas seulement un plan de marketing.

Du bio partout!

Si, au départ, les producteurs se mettaient au bio par pur souci d’être «écolos», aujourd’hui, ils le font pour produire les meilleurs vins possible. Par contre, les conditions ne sont pas les mêmes pour tous. Certaines régions au climat sec et chaud, le sud de la France, le Chili, la Californie, où la menace de pourriture et de maladies est moindre, sont beaucoup plus propices à la viticulture biologique.

Mais on trouve aujourd’hui des vignerons qui travaillent en bio, en biodynamie et en nature dans presque tous les vignobles du monde.

  1. Pastille de goût : Aromatique et souple
    Tenuta Viglione Primitivo Puglia 2019 Vin rouge | 750 ml Italie , Les Pouilles
    17,50 $
    Non disponibleEn ligne DisponibleEn succursale
  2. Pastille de goût : Fruité et vif
    Alphonse Mellot Sancerre la Moussière 2019 Vin blanc | 750 ml France , Vallée de la Loire
    34,10 $
    DisponibleEn ligne DisponibleEn succursale
  3. Pastille de goût : Aromatique et charnu
    Bonterra Cabernet-Sauvignon Vin rouge | 750 ml États-Unis , Californie
    19,50 $
    DisponibleEn ligne DisponibleEn succursale
  4. Pastille de goût : Aromatique et souple
    Produit Cellier
    Cono Sur Pinot Noir 2019 Vin rouge | 750 ml Chili , Valle Central
    15,95 $
    DisponibleEn ligne DisponibleEn succursale

Photo: Julien Faugère