La vraie nature du vin

Plus qu’une tendance, les vins bio, issus de la culture en biodynamie et plus récemment les vins que l’on dit « nature » ont le vent en poupe… Les Québécois sont de plus en plus nombreux à les découvrir et à en apprécier les qualités et on les comprend ! Voyons ensemble ce qui a jalonné ce retour aux sources qui fait du bien.

Retour aux sources

La culture bio et les philosophies afférentes ne sont pas nouvelles, bien au contraire. Les tout premiers vins étaient forcément bio! Mais c’est en faisant un petit retour en arrière qu’on comprend mieux pourquoi ces façons de faire ont été tablettées... et se font actuellement dépoussiérer.  Reportons-nous il y a quelques décennies, alors que la révolution chimique en agriculture débarquait avec son sac rempli de promesses. Des résultats probants dans l’utilisation de pesticides, herbicides, fongicides et engrais d’origine chimique et de synthèse ont charmé bon nombre de producteurs. Qui n’aurait pas été séduit par une meilleure maîtrise des récoltes, une certaine garantie de succès grâce à ces nouveaux alliés, et surtout, à moindres efforts ?

Ça, c’était la partie lumineuse des avancées techniques. Mais on allait éventuellement découvrir des facettes moins glorieuses provenant d’abus, et certaines conséquences n’allaient pas tarder à être pointées du doigt. Car si les produits chimiques vous débarrassent facilement des insectes nuisibles, maladies cryptogamiques et mauvaises herbes, ils ne font pas abstraction des autres formes de vie et finissent par avoir raison de l’équilibre naturel. Les sols s’appauvrissent en microorganismes, la faune et la flore en pâtissent… Et que savons-nous de ce qui se retrouve dans les fruits ?

Devant ces constats, des producteurs ont décidé de faire marche arrière, préférant le travail plus conscientisé à la vigne et au chai, avec la sagesse et la volonté de produire des vins plus authentiques. La notion de terroir étant si chère aux yeux des puristes, n’y a-t-il pas d’autres façons de la respecter que de la laisser s’exprimer? Mais ce n’est pas si simple et il y a un prix à payer pour adhérer à ce retour aux sources. Évidemment, s’astreindre à ce type de viticulture nécessite plus d’efforts et demeure délicat, laissant le viticulteur à flanc découvert. Dame nature est imprévisible !

Philosophies du respect

Bio

Pour le vin bio, la réglementation exige qu’on n’utilise aucun produit chimique ni de synthèse, outre la fameuse bouillie bordelaise (sulfate de cuivre). Celle-ci permet de traiter certains problèmes cryptogamiques à la vigne. La vendange manuelle est aussi fortement encouragée.

Biodynamie

Les vins issus d’une culture en biodynamie respectent les mêmes normes que les vins bio, mais à cela s’ajoute une manière très holistique d’accompagner le cycle de la vigne. La conduite et les traitements (concoctions aux allures homéopathiques) doivent respecter rigoureusement un calendrier établi chaque année en fonction du mouvement des astres. N’osez pas embouteiller votre vin en jour « racine » au lieu d’en jour « fruit », le vin ne pourra se révéler pleinement !  

Nature

Tout en haut de l’échelle de la pureté se retrouvent les vins nature. En fait, ce qu’on entend par vin nature, c’est qu’on ne leur a rien ajouté…. Ou presque. Ils se situent à l’autre bout du spectre des vins conventionnels qui eux, sont souvent standardisés aux dépens de l’œnologie moderne. Avec peu ou pas de sulfite ajouté, ces vins se veulent la quintessence de l’authenticité viticole, du terroir d’où le vin est issu.

La nature identifiée

À l’instar de l’offre des vins biologiques dispo à la SAQ facilement repérable, que ce soit par le logo BIO en ligne ou les étiquettes de prix vertes en succursale, les vins qui épousent la philosophie des « nature » ont maintenant eux aussi leurs distinctions. Repérez-les en ligne et en succursale grâce au logo et mica couleur terre en tablettes. 

À ce jour, il n’existe pas de réglementation ou de certification commune régissant les vins nature. Cependant, à partir de 2020, la France a créé la dénomination « Vin méthode nature ». Notre sélection est étiquetée sur la base de la propre déclaration du producteur.

L’engagement SAQ

Toujours à l’affût des développements et des nouvelles tendances dans ce qui se fait en matière de produits écoresponsables, la SAQ met tout en œuvre et s’engage à offrir une gamme grandissante de produits respectueux de l’environnement à sa clientèle. La SAQ s’engage aussi à offrir davantage de vins embouteillés dans des contenants à faible empreinte environnementale.

Découvrez tous
nos vins nature

Découvrez tous
nos produits bio

Les contenants
à faible empreinte