Les patenteux du chemin Price

Chez les Bouchard, la création d’une distillerie ancrée dans le terroir boréal est une affaire de racines familiales – et d’alambics secrets

Une tradition familiale

Lors de la création d’une entreprise, il y a souvent un moment précis qui cristallise le projet et donne l’élan nécessaire à sa fondation. Dans le cas de la Distillerie du Fjord, c’est probablement quand Jean-Philippe et Benoît Bouchard ont vu leur père Serge arriver devant eux avec en main un petit alambic très artisanal dont leur grand-père Bertrand se servait pour concocter au sous-sol de la maison familiale un supplément de fun pour le temps des Fêtes.

«Jusque-là, c’était un secret qu’il gardait dans le garage,» raconte aujourd’hui Jean-Philippe, à propos de cette rencontre inattendue entre la passion que les deux frères avaient développée et une longue histoire d’alambics familiaux. Le père faisait son vin, plutôt, mais en voyant ses fils aussi allumés par la distillation, il avait décidé de ranimer le lien avec une tradition familiale qui semblait soudain inscrite dans leurs gènes.

Expertise et inventivité

Entre le père ingénieur à la retraite, un fils chimiste (Benoît) et l’autre qui travaillait à la Banque de développement du Canada, les expertises étaient en place pour donner une nouvelle dimension à l’affaire – y compris un esprit de patenteux très utile pour gérer une boîte qui compte beaucoup de tuyauterie, de circuits et de mécanismes. Avant de faire du gin, les frères Bouchard s’amusaient même à fabriquer leurs propres skateboards et leurs planches de surf – à défaut de faire leurs propres alambics. «On est toujours créatifs, quand vient le temps de régler des problèmes», rigole Jean-Philippe.

Un gin d’esprit boréal

Quand la tradition familiale s’est transformée en projet d’entreprise, les choses ont déboulé assez vite. La première commande du gin km12, un gin d’esprit boréal qui demeure la signature de la maison, s’est faite en août 2017 après environ neuf ou dix mois de conception, de tests et d’approbations règlementaires. «À l’époque, on était peut-être une douzaine au Québec à avoir un gin à la SAQ,» rappelle Jean-Philippe.

Aujourd’hui, il y a plus de 14 gins québécois dans la catégorie Origine Québec. En quatre ans, la Distillerie du Fjord fait presque office de vétéran dans le domaine, un signe clair de l’effervescence qui s’est emparé du secteur au Québec. «C’est impressionnant de voir à quel point le paysage change et c’est de toute beauté de voir la place croissante des produits québécois à la SAQ, en particulier dans le contexte actuel.»

Il se réjouit d’ailleurs que le gin des Bouchard trouve toujours une place de choix chez les Québécois, avec ses saveurs de sapin baumier, de poivre des dunes, de nards des pinèdes, de feuille de framboisier sauvage et de myrique baumier qui viennent entourer le traditionnel genièvre. Le km12 fleure bon la fraîcheur du nord et la nature saguenéenne et jeannoise.

Pour ce qui est du moment de le consommer, les artisans de la distillerie du Fjord vont d’abord au plus simple. «Je suis très fan de l’apéro, avec moitié gin, moitié tonique, beaucoup de glaçons,» dit Jean-Philippe. Mais ça ne veut pas dire qu’on ne peut pas combiner le produit-phare de la maison avec des victuailles. Que ce soit pour des bouchées d’apéritif ou à table, le gin de la maison est un allié inconditionnel du saumon, fumé, grillé ou autrement. «Gravlax et km12, c’est pas mal imbattable,» confie-t-il.

  1. Pastille de goût : Forestier/boréalType de spiritueux : Base
    Préparé au Québec
    Distillerie du Fjord km12 Dry gin | 750 ml Canada , Québec
    46,50 $
    DisponibleEn ligne DisponibleEn succursale

Thé du Labrador

Patenteux et créatifs, les Bouchard ne se sont évidemment pas arrêtés à ce premier kilométrage. L’esprit familial et l’envie d’aller tripper ailleurs avec leurs clients ont amené la création de la liqueur Lily, une concoction à base de thé du Labrador qui rend hommage à leur mère… Lily. «On dit que cette liqueur c’est la force tranquille et c’est vraiment notre mère et ses valeurs,» affirme Jean-Philippe en soulignant que celle-ci est au rendez-vous pour embouteiller, étiqueter, préparer les produits et… veiller sur son trio d’hommes à la distillerie

Et bleuets

Si cette liqueur souligne le côté familial de l’aventure, le deuxième gin de la maison pousse au maximum le côté local, ancré dans le terroir boréal. Prenant comme non l’adresse de la distillerie à Saint-David-de-Falardeau, le 48 chemin Price est aromatisé avec 48 ingrédients cueillis au nord du 48e parallèle («un trip de druides») et basé sur une eau-de-vie de bleuets. Impossible d’être plus ancré dans sa région que ça…

« On commence par faire un vrai vin de bleuets qu’on distille ensuite en eau-de-vie – une eau-de-vie qu’on pense même embouteiller telle quelle, en petits lots. Quand on prépare ça, ça sent la tarte de ma grand-mère dans la distillerie. »

Jean-Philippe

Comme quoi la tradition familiale revient toujours faire un tour quelque part, à la Distillerie du Fjord.

  1. Préparé au Québec
    Distillerie du Fjord Lily Liqueur | 750 ml Canada , Québec
    35,25 $
    Non disponibleEn ligne DisponibleEn succursale
  1. Pastille de goût : Forestier/boréal
    Origine Québec
    48 Chemin Price Dry gin | 500 ml Canada , Québec
    56,50 $
    Non disponibleEn ligne Non disponibleEn succursale