Livraison gratuite en succursale à l’achat de 75 $ et plus.

Une seconde vie pour le verre

Le verre: une préoccupation sincère

Ce qu’il advient des bouteilles que nous mettons en marché est important pour nous… depuis plus de 30 ans maintenant! La SAQ a d’ailleurs été l’une des entreprises instigatrices de la collecte sélective au Québec en 1991. Et depuis, nous avons multiplié les initiatives, les partenariats et investit plus de 150 M$ pour sa collecte et son recyclage.

Si la collecte sélective nous a longtemps semblé la solution la plus écologique, la plus économique et la plus simple pour récupérer le verre, nous convenons maintenant que malgré tous les efforts consentis et un taux de récupération de plus de 85 %, les résultats ne sont pas au rendez-vous. Nous sommes en action pour faire changer les choses.

Nos 5 grands chantiers

Les contenants allégés et alternatifs

Parce que la réduction à la source est toujours préférable à la meilleure méthode de recyclage, nous exigeons de nos fournisseurs que tous les vins courants de 16 $ et moins commercialisés à la SAQ soient dorénavant offerts dans des bouteilles de verre allégé (réduction moyenne de 90 g d’une bouteille de verre traditionnelle de 510 g qui permet également de réduire nos émissions de gaz à effet de serre). Nous nous engageons à étendre cette mesure à tous les vins courants de 20 $ et moins, ce qui fera en sorte que 88 % des vins courants que nous vendons seront embouteillés dans des contenants de verre allégé.

Nous encourageons également nos fournisseurs à utiliser des contenants de verre clair, lorsque possible, puisque ce type de verre peut être refondu au Québec.Nous analysons également en parallèle l’utilisation des emballages alternatifs et favorisons leur commercialisation.

Les contenants allégés et alternatifs

Parce que la réduction à la source est toujours préférable à la meilleure méthode de recyclage, nous exigeons de nos fournisseurs que tous les vins courants de 16 $ et moins commercialisés à la SAQ soient dorénavant offerts dans des bouteilles de verre allégé (réduction moyenne de 90 g d’une bouteille de verre traditionnelle de 510 g qui permet également de réduire nos émissions de gaz à effet de serre). Nous nous engageons à étendre cette mesure à tous les vins courants de 20 $ et moins, ce qui fera en sorte que 88 % des vins courants que nous vendons seront embouteillés dans des contenants de verre allégé.

Nous encourageons également nos fournisseurs à utiliser des contenants de verre clair, lorsque possible, puisque ce type de verre peut être refondu au Québec.Nous analysons également en parallèle l’utilisation des emballages alternatifs et favorisons leur commercialisation.

Renouveau pour le vin en vrac

La SAQ souhaite réinventer le concept du vrac au Québec. Nous mettrons à profit notre savoir-faire en matière d’expérience client pour proposer des vins en vrac de qualité dans un environnement attrayant afin de surprendre et séduire nos clients.

Cette initiative s’inscrit dans les tendances actuelles en alimentation, car elle permet d’encourager la réutilisation des bouteilles.

La consigne

Nous travaillons actuellement, avec tous les partenaires de l’industrie, à élaborer et mettre en œuvre rapidement un système de consigne sur les contenants de la SAQ.

Nous cherchons à bâtir une ou des solutions qui pourront à la fois être efficientes pour l’environnement, les consommateurs, les commerçants et les restaurateurs; et qui répondront à notre souhait et à celui des Québécois de détourner nos bouteilles de verre des dépotoirs.

Dépôt d'une bouteille de vin vide pour la consigneDépôt d'une bouteille de vin vide pour la consigne

La refonte du verre

Nous planchons, avec les acteurs du milieu, à proposer des scénarios pour refondre et commercialiser des contenants de verre recyclé, idéalement au Québec.

Pièce contenant des bancs recyclésPièce contenant des bancs recyclés

La poudre de verre et autres débouchés

Nous poursuivons et intensifions nos efforts pour démocratiser les connaissances sur l’utilisation de la poudre de verre et accroître son utilisation. Pourquoi diront certains, si nous avons l’ambition de mettre sur pied une industrie pour refondre nos bouteilles?

Parce que nous vendons quelque 200 millions de bouteilles annuellement qui viennent des quatre coins de la planète. L’industrie locale d’embouteillage ne pourrait toutes les utiliser.

Parce qu’à défaut de pouvoir recycler la matière, la valorisation reste une façon écologique de la traiter. De plus, l’intégration de verre dans le béton contribue à:

  • améliorer sa performance (durabilité, imperméabilité et résistance);
  • diminuer les gaz à effet de serre générés par la fabrication du ciment;
  • diminuer l’impact environnemental de nos projets de construction.
Morceaux de verre en divers formats et briques fabriqués à partir de verre.Morceaux de verre en divers formats et briques fabriqués à partir de verre.

Le pavé devant la succursale du marché Jean-Talon est composé de verre recyclé.

L'usage du verre broyé dans le béton: une invention toute québécoise

Ce sont les chercheurs de la Chaire SAQ de valorisation du verre dans les matériaux de l’Université de Sherbrooke qui ont développé l’usage du verre broyé ou pulvérisé dans le béton et le pavé unis. Cette recherche, à laquelle la SAQ contribue depuis 2004 a permis:

  • le dépôt d’un brevet pour cette découverte;
  • la reconnaissance de l’efficacité de la poudre de verre en remplacement du ciment dans le béton par la norme CSA-A3000, Compendium de matériaux cimentaires au Canada.

Des millions de contenants de verre trouvent ainsi une seconde vie en remplaçant le ciment dans les trottoirs des municipalités, dans le mobilier urbain et dans le pavé uni.

Saviez-vous que la SAQ sert de banc d’essais pour toutes ces innovations? Par exemple, nous avons utilisé l’équivalent de près de 3 millions de bouteilles de vin sous forme de verre recyclé dans une centaine de projets d’aménagements divers (planchers, mobiliers, paillis, etc.).

La petite histoire

1988

Première politique environnementale de la SAQ soutenant l’implantation de la collecte sélective et l’utilisation de matières recyclées.

 

1991

Financement pour l’implantation de la collecte sélective au Québec et contribution annuelle depuis.

 

2005

Création de la Chaire SAQ de valorisation du verre dans les matériaux à l’Université de Sherbrooke afin de développer l’usage du verre en remplacement au ciment dans le béton – engagement renouvelé à 4 reprises depuis.

 

2006

Participation à la Table de récupération hors foyer.

2008

Investissement auprès du Centre de recherche industrielle du Québec (CRIQ) avec Recyc-Québec afin de financer une première étude sur la fabrication de silice précipitée à partir de verre postconsommation.

 

2008

Publication de notre Plan d’action en développement durable incluant les dimensions sociales et économiques coïncidant avec l’entrée en vigueur de la Loi sur le développement durable.

 

2014

Financement, en collaboration avec Éco Entreprises Québec et la Ville de Montréal, du projet de recherche de l’École de technologie supérieure (ÉTS) sur l’incorporation et la valorisation du verre postconsommation dans les structures de chaussées et les enrobés bitumineux.

 

2016

Participation au plan Verre l’innovation visant à moderniser les centres de tri du Québec et à soutenir la croissance des marchés pour permettre le recyclage de 100 % du verre récupéré.

Recherche et développement sur la valorisation du verre

Ce qu’il advient de la bouteille de verre est une préoccupation de premier ordre pour la SAQ. C’est pourquoi nous contribuons à chacune des étapes du cycle de vie des bouteilles que nous mettons en marché.

Quelques initiatives :

  • Nous encourageons nos fournisseurs à privilégier l’utilisation de bouteilles de verre allégé ou des contenants alternatifs.
  • Nous nous acquittons de nos obligations légales en contribuant à assumer 100% des frais municipaux de la collecte sélective.
  • Nous sommes partenaires du Plan verre l’innovation d’Éco Entreprises Québec, dont l’objectif est d’offrir une solution pour 100% du verre (contenant alimentaire, bouteille de vin, etc.) que les Québécois déposent dans leur bac de récupération.

Et nous allons plus loin !

  • Comme nous croyons au génie québécois et au développement de la relève, nous avons établi divers partenariats avec le milieu de la recherche pour trouver de nouveaux débouchés locaux et à valeur ajoutée pour le verre récupéré.
  • Nous mobilisons les acteurs du milieu pour favoriser l’économie circulaire et améliorer le potentiel de croissance de la filière du verre récupéré.
  • Nous servons de banc d’essais : par exemple, nous avons utilisé l’équivalent de près de 3 millions de bouteilles de vin sous forme de verre recyclé dans une centaine de projets d’aménagements divers (planchers, mobiliers, paillis, etc.).

Usage du verre dans le béton et le pavé uni

Depuis 2004, la SAQ contribue à la Chaire de valorisation du verre dans les matériaux de l’Université de Sherbrooke. Les chercheurs de la Chaire ont développé l’usage du verre broyé ou pulvérisé dans le béton et le pavé unis. Un brevet a même été déposé à cet effet.

La SAQ soutient aussi la Chaire dans son mandat de transfert de connaissances à l’industrie, au Québec et à travers le monde. Des millions de contenants de verre ont ainsi trouvé une seconde vie en remplaçant le ciment dans les trottoirs des municipalités, dans le mobilier urbain et dans le pavé uni.

L’intégration de verre dans le béton contribue à :

  • améliorer la performance des bétons (durabilité, imperméabilité et résistance) ;
  • diminuer les gaz à effet de serre générés par la fabrication du ciment ;
  • diminuer l’impact environnemental de nos projets de construction.

Verre recyclé dans les routes du Québec

En 2015, la SAQ signait une entente avec l’École de technologie supérieure (ETS), la Ville de Montréal, Éco Entreprises Québec et RECYC-QUÉBEC pour soutenir la recherche sur l’utilisation du verre recyclé dans les routes du Québec (asphalte).

Un premier test d’asphaltage intégrant du verre a été réalisé en 2016 dans le stationnement d’un édifice administratif de la SAQ. Un deuxième test évaluant la performance du verre concassé en sous-couche de l’asphalte en remplacement du gravier habituel a également été effectué. Au total, 120 tonnes de verre, soit l’équivalent de 240 000 bouteilles de vin, ont trouvé une nouvelle vocation dans le cadre de ces deux projets pilotes.

Paillis de verre

Le paillis de verre recyclé est fabriqué à partir de contenants de verre finement concassés. Comme il est principalement constitué de verre de diverses couleurs (clair, vert, ambré) transformé en un sable grossier, il arbore une coloration vert pâle rappelant celle de la pistache. Il n’est pas toxique et ne coupe pas. Le paillis de verre recyclé est issu d’une collaboration avec Albert Mondor, horticulteur et créateur de jardin renommé. Consultez le devis d’utilisation pour savoir où l’acheter et avec quelles plantes l’utiliser.

Du paillis de verre dans l’aménagement paysager (pdf)

Devis d’utilisation du paillis de verre recyclé en aménagement paysager (pdf)