De l’art liquide

Grand passionné de cocktails, Maxime Boivin raffine son art derrière le bar depuis plus de 15 ans. Tout en prenant du galon dans de prestigieux établissements, du Barocco à la Maison Boulud, il a participé à plusieurs compétitions et, de fil en aiguille, est devenu chroniqueur télé. Maxime en est notamment à sa 9e saison à Ça finit bien la semaine, où il prépare chaque vendredi le cocktail de la semaine. Cet impressionnant bagage d’expérience et de connaissances a donné naissance à son premier livre intitulé Mocktails, paru le 2 novembre dernier. Dérivé des mots « mock » (qui signifie faux, factice) et « cocktail », ce terme suggérait à l’origine que les mocktails n’étaient qu’une parodie des « vrais » cocktails dignes de ce nom. Voilà qui en dit long sur la réputation qui les a précédés pendant un bon bout de temps. Or, les habitudes et le monde ont bien changé, comme Maxime a pu l’observer. Chose certaine, avec lui, les mocktails, c’est du sérieux! 

Le mixologue Maxime Boivin

Virage vers une consommation plus modérée

« Je pense qu’au cours des cinq dernières années, on a vu qu’il y a une ouverture qui s’est créée », affirme Maxime. Comment s’explique cet engouement, selon lui? « C’est sûr qu’il y a eu un gros boost avec la pandémie! Je pense que la relation avec la consommation en général a beaucoup évolué, mais aussi la relation avec l’aspect social de la consommation. » Maxime remarque aussi que la coupure se fait moins radicale entre faire le choix de boire de l’alcool ou de ne pas en boire du tout. De plus en plus de gens privilégient désormais une consommation plus responsable et modérée sur le long terme. « La chose à faire, c’est de gérer ta relation avec l’alcool. C’est pas de prendre un break pour ensuite en consommer à outrance! Je pense que c'est la notion de responsabilité et la relation qu’on a avec la consommation qui est à revoir, plutôt que de dire : on va bannir tout ça. »

C’est d’abord un problème de santé qui a obligé Maxime à arrêter de boire de l’alcool pendant deux ans. Ce tripeux de cocktails autoproclamé s’est donc tout naturellement mis à créer des concoctions savoureuses, ludiques et imaginatives, version virgin : « Je tripe [sur les cocktails] parce que c’est une des choses les plus gourmandes et faciles que tu peux consommer. » En revisitant ses cocktails préférés, c’est là qu’il a vu qu’un changement s’était opéré, parce que beaucoup de gens s’y intéressaient. Et pas juste des femmes enceintes ou des conducteurs désignés! 

Des placebos vraiment pas plates

« La majorité des recettes dans le livre, ce sont des cocktails que j’ai ajustés pour qu’ils nous donnent l’impression de boire des cocktails pour adultes! », explique Maxime. Quand on lui demande dans quel contexte il s’imagine boire chacune des trois créations qu’il propose ici, il répond que « s’il y a une période de l’année où on se met à oublier on est quelle date et quelle heure il est, c’est bien le temps des Fêtes! Alors sans dire qu’il y a un moment précis de la journée pour les prendre, c’est le fun d’avoir des options pour chaque moment. » Voici donc, sans plus tarder, trois cocktails festifs réalisés par Maxime avec les délicieux spiritueux faibles en alcool de la Distillerie Noroi. À servir et à savourer joyeusement tout au long de vos célébrations! 

Mimo Sans

« Le passe-partout des cocktails, qui va plaire à matante Suzanne comme à mononcle André! » En plus, ça se prépare très bien en grande quantité. Parfait pour donner le coup d’envoi au brunch (qu’on brunche à 11 h ou pour souper!)

Ingrédients

120 à 150 ml (4 à 5 oz) de mousseux faible en alcool
30 ml (1 oz) de jus d’orange et de clémentine
30 ml (1 oz) d’apéritif italien faible en alcool Esprit-d’Italie de Noroi
Garniture : Fine rondelle d’orange (fraîche ou déshydratée)

Préparation

Dans un verre de service, verser le mousseux, puis le jus et l’Esprit-d’Italie. Garnir de la rondelle d’orange et servir.

Sproutz

« Un petit twist du spritz, l’apéro par excellence en ce moment. » Ici, on y amène une petite touche plus onctueuse et florale avec le jus de pamplemousse et le bouton de rose. Facile à faire et apprécié de tous, c’est le cocktail de bienvenue idéal quand on reçoit!

Ingrédients

15 ml (1/2 oz) de jus de citron
30 ml (1 oz) de sirop de pamplemousse et de boutons de rose (voir recette ci-dessous)
60 ml (2 oz) d’apéritif italien faible en alcool Esprit-d’Italie de Noroi
90 ml (3 oz) de mousseux faible en alcool
Garniture : Fine rondelle de pamplemousse (fraîche ou déshydratée) et bouton de rose

Préparation

Dans un verre de service, verser le jus de citron, le sirop et l’Esprit-d’Italie. Ajouter quelques glaçons, puis ajouter le mousseux. Remuer à l’aide d’une cuillère, garnir de la rondelle de pamplemousse et d’un bouton de rose. Servir.


Sirop de pamplemousse et de boutons de rose

Ingrédients
250 ml (1 tasse) d’eau
120 ml (½ tasse) de boutons de rose séchés
Le zeste et le jus d’un pamplemousse
250 ml (1 tasse) de sucre

Préparation
Dans un chaudron, mettre l’eau, les boutons de rose, le zeste et le jus de pamplemousse. Laisser mijoter à feu doux pendant environ 10 minutes. Lorsque l’eau est bien infusée, filtrer et ajouter le sucre. Une fois le sucre dilué, embouteiller et réfrigérer.

Espresso Martino

L’espresso Martini est partout en ce moment. « Ça, c’est dans la catégorie : t’en vois un, t’en veux un! » Cette version faible en alcool remplace à merveille le « café coquin » de fin de soirée. Mais il fera tout aussi bonne figure au brunch, servi dans une jolie tasse.

Ingrédidents

30 ml (1 oz) de rhum brun faible en alcool Esprit-des-Caraïbes de Noroi
60 ml (2 oz) de café espresso corsé
30 ml (1 oz) de sirop au café et à la vanille (voir recette ci-dessous)
30 ml (1 oz) de mousse de lait (voir recette ci-dessous)
Garniture : 3 grains de café

Préparation

Dans un shaker rempli de glace, mélanger vigoureusement l’Esprit-des-Caraïbes, l’espresso et le sirop. Filtrer dans le verre de service, ajouter la mousse de lait, garnir des grains de café et servir.


Sirop au café et à la vanille

Ingrédients
250 ml (1 tasse) d’eau
120 ml (½ tasse) de marc de café
1 gousse de vanille coupée en deux
250 ml (1 tasse) de sucre

Prépration
Dans un chaudron, mettre l’eau, le marc de café et la gousse de vanille. Laisser mijoter à feu doux pendant environ 10 minutes. Lorsque l’eau est bien infusée, filtrer et ajouter le sucre. Une fois le sucre dilué, embouteiller et réfrigérer.

Mousse de lait

Ingrédients
120 ml (1/2 tasse) de lait
120 ml (1/2 tasse) de crème à café

Prépration
Dans un pot hermétique, mélanger les ingrédients et remuer vigoureusement jusqu'à ce qu’une belle mousse onctueuse se forme. Utiliser la quantité nécessaire et conserver au frigo pour une prochaine utilisation.