L’Alsace s’invite au brunch

Reportages

L’Alsace s’invite au brunch

Pinot blanc ou gris, riesling, crémants: des vins polyvalents à connaître!

Publié le 20 octobre 2020

De la contraction des termes anglais «breakfast» et «lunch», le brunch est ce moment convivial où s’animent famille et amis autour d’une tablée, en plein cœur de la journée. Que ce soit pour des petits plats longuement mitonnés ou de simples bouchées servies à la bonne franquette, les accords mets-vins pour ce type d’occasion me ramènent inévitablement vers les vins d’Alsace.

Oh que oui…! Ces vins aux personnalités multiples ont de quoi séduire et accommoder ce style de repas dans son ensemble. Et tout cela ne relève pas du hasard, c’est plutôt que cette région viticole est gâtée par la nature, comme on dit.

Située au nord-est de la France, elle ne souffre pas de son climat continental, au contraire. La chaîne de montagnes des Vosges, qui retient bon nombre de masses nuageuses, permet au vignoble de profiter d’un maximum de lumière. En plus de l’alternance de journées ensoleillées et de nuits fraîches, on assiste à une maturité des fruits toute en douceur: situation idéale pour la préservation d’une acidité désaltérante, mais aussi pour magnifier l’expression aromatique des cépages…

Ce n’est pas un secret: les variétés de raisins qu’on trouve en Alsace ont des profils très évocateurs!


iconesicones

Et parce que les bulles sont aussi les bienvenues (quelqu’un s’y opposerait?), le crémant d’Alsace tiendra une place de choix sur la table.

Saviez-vous que près d’un quart de toute la production de la région est issu de cette appellation? Les crémants sont souvent dominés par le pinot blanc, et la vivacité est au rendez-vous. Ces effervescents sont issus de la méthode traditionnelle, et le vieillissement sur lies dure minimalement neuf mois. En raison de leur côté tonifiant lorsqu’ils sont «brut», ils sont parfaits pour un «toast», ou pour faire écho à un gravlax de truite saumonée, servi sur des blinis.

Mais qui pense à l’Alsace ne peut faire fi du riesling, le roi de la région. Dévoilant des notes d’agrumes qui rappellent le citron vert et cette incontournable minéralité, ce vin sera apprécié notamment avec les crustacés et les poissons à chair maigre.

Pour les bouchées où se côtoieront des saveurs salines et délicatement sucrées? Le pinot gris! Son acidité plus discrète et sa rondeur légendaire en font un choix tout indiqué pour accompagner autant les fruits et les viennoiseries, que les fromages et les plats aux œufs, aux asperges ou aux oignons. D’ailleurs, soyez aux aguets, certains seront pourvus d’un sucre résiduel plus perceptible.

Bon appétit!

On vous recommande