Livraison gratuite en succursale dès 75 $ d’achats dans un délai estimé à 3 à 5 jours ouvrables.

    Pour toutes les informations sur la négociation en cours et connaître les succursales ouvertes aujourd'hui, veuillez consulter cette page.

Pour notre clientèle affaires, veuillez vous référer à cette page

    Problème technique : toutes les fonctionnalités du programme Inspire sont temporairement indisponibles.

3 lieux fièrement inclusifs à découvrir

Véronique Lacoursière et des amis dans la cours arrière du BOLT Café

Rencontres

3 lieux fièrement inclusifs à découvrir

Finie l’époque où l’on ne pouvait célébrer la différence que dans les grandes villes. Alors que la métropole s’apprête à revêtir les couleurs de l’arc-en-ciel dans le cadre de Fierté Montréal, nous avons discuté avec trois membres de la communauté 2ELGBTQIA+ qui ont choisi d’ouvrir un établissement en région. Voici leurs réflexions sur l’inclusion et sur tout le chemin parcouru.

Publié le 27 juillet 2023

David Côté, propriétaire de La Diversité ‒ Bar LGBTQ+, à Trois-Rivières

« Depuis que j’ai 20 ans, je rêve d’avoir mon propre bar! », lance David Côté. C’est grâce à lui que, depuis quelques mois, Trois-Rivières a son premier établissement 2ELGBTQIA+ : La Diversité. Le Trifluvien de 31 ans, qui a d’abord fait carrière en administration, se rappelle l’époque où il faisait plusieurs heures de route pour sortir dans les clubs gais du Village à Montréal ou dans ceux de Québec. Il avoue d’ailleurs s’être inspiré de ses adresses préférées pour créer cet établissement qui, selon les soirs, se transforme en cabaret de drags (avec la programmation des sémillantes Narcissa Wolfe et Eva Moist), en boîte à chansons, en bar à karaoké, en piste de danse et même prochainement en salle de bingo!

« On a besoin de ce genre de lieu pour se retrouver sans jugement, qu’on soit gai, lesbienne, trans ou hétéro. Oui, on peut se retrouver grâce aux médias sociaux, mais c’est aussi bien de se rencontrer en personne », soutient David, qui tient à préciser que la moitié de sa clientèle est hétéro. « J’ai appelé mon bar La Diversité parce que je voulais qu’il soit inclusif pour tout le monde. Les gens se sentent chez eux et c’est pour ça qu’ils reviennent. » 

David Côté

D’ailleurs, ses client.e.s viennent d’aussi loin que de Victoriaville ou Drummondville, surtout depuis que l’Otre Zone à Sherbrooke (le seul autre bar 2ELGBTQIA+ en région) a fermé en décembre dernier… Et c’est sans compter les personnes de Montréal et de Québec qui sont prêtes à faire la route pour voir Barbada, Lady Boom Boom et compagnie!

Jean-Benoit Hinse, sommelier et copropriétaire du Le Roux, à Bromont

Jean-Benoit Hinse

Vétéran de la restauration, Jean-Benoit Hinse a commencé sa carrière en 2000 au mythique bar Sky, alors qu’il venait tout juste de quitter Québec pour Montréal. « C’était les belles années du Village, avec les clubs et les afterhours. Au-delà des discothèques, c’était surtout un lieu pour se rencontrer, se souvient le sommelier de 44 ans. Selon lui, les applis de rencontre ont tout changé. Il évoque le Royal Phoenix, qui a ouvert il y a une dizaine d’années dans le Mile-End et qui a été précurseur d’une nouvelle génération de bars « plus inclusifs » ralliant la communauté, sans se définir comme étant des établissements gais.

Aujourd’hui, Jean-Benoit vit à Bromont, et l’époque où la communauté 2ELGBTQIA+ ne pouvait s’épanouir que dans les grandes villes lui semble bien loin. Lorsque son associé Michel Bérubé et lui ont commencé à réfléchir à un concept de buvette, l’idée qu’elle s’affiche comme 2ELGBTQIA+ ne leur a même pas effleuré l’esprit. « On voulait un lieu inclusif », souligne l’ancien copropriétaire du Chaud Lapin, qui a été sommelier à la Maison Boulud et à l’Auberge Saint-Gabriel. Tout juste ouvert, Le Roux est certainement accueillant avec son menu qui fait honneur aux produits d’ici, sa belle carte des vins, son immense terrasse dotée de foyers au gaz et d’un terrain de pétanque et, surtout, son incroyable vue. Pour l’anecdote, Jean-Benoit raconte que les gars hétéros qu’il passe en entrevue portent des colliers de perles et du vernis à ongles. « C’est fou comme on a évolué en une génération! »

Véronique Lacoursière, copropriétaire du Bolt Café, à Knowlton

Véronique Lacoursière fait partie de la vague d’urbain.e.s qui, pendant la pandémie, ont mis le cap sur la campagne. « J’ai vendu tout ce que j’avais à Montréal pour déménager dans mon shack près d’Eastman », raconte cette amoureuse de plein air de 31 ans, issue du monde de la publicité. C’est aussi sur un coup de tête qu’elle a créé le Bolt Café à Knowlton. « Je n’avais jamais fait un latte de ma vie! » Son flair a été bon puisque sa clientèle fait aujourd’hui le détour pour y boire un café ou un verre de vin. Son prochain projet? Un hôtel-boutique qu’elle prévoit ouvrir à l’été 2024 avec sa blonde Florence Pelland-Goyer, qui est copropriétaire de la Buvette chez Simone et du Bar à flot. « On a trouvé un spot à Sutton : un petit six chambres, sur le bord d’un ruisseau. On compte avoir la plus belle carte de bourgognes du coin! »

Véronique, elle non plus, n’a pas ressenti « le besoin de faire un statement ». Elle raconte qu’un couple lesbien lui a déjà fait remarquer que plusieurs membres de la communauté 2ELGBTQIA+ fréquentaient son café. 

« Je crois que c’est grâce à la vibe. On a une approche plus inclusive que d’autres endroits. Pour certaines personnes, c’est plus important d’avoir un lieu d’appartenance. » À son avis, il s’agit d’une question générationnelle : les jeunes préfèrent ne pas être mis.e.s dans une case et « peuvent être un jour avec une fille et le lendemain, avec un gars ». Ceci dit, elle se réjouit qu’une partie de la communauté s’installe dans la région pour travailler sur des fermes ou démarrer des projets agricoles. « Lorsqu’on organise des soupers, des gens de partout viennent. C’est inclusif et bienveillant! »

Véronique Lacoursière

Nos bonnes adresses 2ELGBTQIA+ (ouvertement ou pas!) à Montréal

La SAQ est fière partenaire de Fierté Montréal et vous invite à consulter la programmation complète de l’événement.

Note: 2ELGBTQIA+ est l'acronyme reconnu pour désigner diverses orientations sexuelles et identités de genre. 2E: reconnaît les personnes deux esprits comme les premières parmi les communautés 2ELGBTQI+; L: Lesbienne; G: Gai; B: Bisexuel; T: Transgenre, Q: Queer, I: Intersexuel, A: Asexuel.le, +: comprend les personnes qui indiquent leur appartenance à divers groupes sexuels et de genre et emploient d’autres terminologies.

On vous recommande