Exceptionnellement, l'infolettre SAQ Inspire ne sera pas envoyée cette semaine. Tous les points, rabais et l'échange des points en succursale demeurent en vigueur. En savoir plus.

Les achats en ligne sont de retour. Les inventaires en succursale seront visibles prochainement. En savoir plus.

Veuillez noter que des problèmes techniques causent actuellement des difficultés avec la mise à jour des inventaires en succursale.

Carafe : quand, comment, pourquoi
Dégustation et service

Carafe : quand, comment, pourquoi

Connaît-on vraiment bien cette alliée de verre, compagne de choix de tout amateur de vin ?

Date 14 octobre 2020

Ses avantages sont multiples. D’abord, elle permet aux jeunes vins de s’ouvrir, de déployer leurs arômes. Mais elle permet aussi de dissiper l’odeur de « réduction » parfois présente, mais volatile, caractérisée par des notes qui rappellent la venaison, le souffre ou encore «la vieille cave ». À ne pas confondre avec d’autres défauts du vin comme le goût de bouchon, puisque la réduction est conséquente à un manque de contact avec l’oxygène (ça sent le renfermé quoi !). Or donc, pour les vins jeunes, inutile de se priver d’un « p’tit coup de carafe », puisque les risques d’abîmer le vin frôlent le néant, tant en rouge qu’en blanc.

Ok, mais combien de temps ?

En général, une heure ou deux suffisent pour que le vin s’épanouisse. Toutefois, il n’est pas rare que 4 à 6 heures décuplent les qualités du vin, notamment ceux à la stature imposante, ce qui serait le cas d’un jeune barolo par exemple. N’hésitez pas d’ailleurs à faire le test, en prélevant un verre au moment du transvidage et de nommer vos impressions, pour ensuite les comparer avec l’effet de quelques heures d’aération et de repos. Ça vit, le vin. Ça évolue !

Les vieux vins, justement

La forme de votre carafe devra donc se plier à la sensibilité du liquide longuement attendu : elle doit être plus étroite, et, pour la plupart des vins rouges, la présence d’un dépôt sera à redouter. La prudence sera donc de mise lors de l’opération : il faudra verser le vin en un seul mouvement (pour éviter d’agiter les dépôts), et garder l’œil sur les derniers décilitres qui devront demeurer au fond de la bouteille. Évidemment, vous aurez pris soin de la laisser en position verticale un jour ou deux à l’avance.

Les petits soins à apporter

Comme pour votre verrerie, la carafe doit toujours se présenter sous son meilleur jour… pour le coup d’œil évidemment, mais aussi parce qu’on ne voudrait pas qu’elle contamine le vin. Pour cela, le support à carafe est un outil pratique, puisqu’il permet de la laisser s’égoutter librement après le rinçage, ce qui limite les tâches et même les dangers d’apparition de moisissure. À la longue, on remarquera également que les tannins pourront altérer la brillance du verre. Que faire? Certains privilégieront une solution d’eau, de gros sel et de vinaigre blanc, mais une pastille de nettoyant pour les prothèses dentaires (style Polydent) avec un peu d’eau fera des miracles. Vitre carafe brillera comme un sou neuf après quelques heures.

+Découvrez la différence entre carafer et décanter

On vous recommande

  • une coupe de vin rouge
    Tendances

    Top 20 des trouvailles vins de 2020

    Pour partir l'année du bon pied, nous vous avons préparé une liste regroupant nos vingt coups de cœur sélectionnés parmi quatre guides de vos chroniqueurs et chroniqueuses vin préférés. Des suggestions pour tous les goûts, tous les budgets et toutes les occasions!

    Lire la suite