Vinho verde: fraîcheur portugaise
Reportages

Vinho verde: fraîcheur portugaise

Grâce à une série de cépages distinctifs et à une vinification sans artifices, le vinho verde offre des vins légers et sympathiques, particulièrement agréables quand la chaleur se fait sentir.

Date 14 octobre 2020
iconesicones

Quand la canicule nous frappe de plein fouet, quel bonheur de trouver des vins qui permettent d’apprécier ou, du moins, de savourer autrement la chaleur. Avec sa légèreté et son acidité vivifiante, le vinho verde portugais se fait vent de fraîcheur sous les parasols bouillants. Bien que l’appellation produise aussi du rouge et du rosé, c’est le blanc qui domine la production – et qui se montre fringant et agréable en tout temps.

Située à l’extrême nord-ouest du Portugal, l’appellation Vinho Verde produit des vins d’une grande vivacité, parfois légèrement perlants (bref, légèrement effervescents) et qui contiennent souvent quelques grammes de sucres résiduels. Les nombreux producteurs de l’appellation s’acharnent à mettre en valeur les cépages et le caractère régional, en pratiquant une vinification qui n’altère pas le caractère des vins.

fermentation à froid en cuve inox fermentation à froid en cuve inox

La plupart d’entre eux pratiquent une fermentation à froid en cuve inox et évitent à tout prix la fermentation malolactique. Ces précautions permettent de conserver les arômes primaires du raisin et sa séduisante acidité.

Délimitée en 1908, la région viticole des vinhos verdes s’étend sur une superficie de près de 35000 hectares, soit 15% de la surface totale du Portugal. Les 9 sous-régions de l’appellation Vinho Verde – Monção est de loin la plus réputée de toutes – sont encadrées par une règlementation rigoureuse qui peut parfois sembler confuse. Sans s’attarder trop longuement aux détails, disons simplement que les vinhos verdes sans mention de cépage ou de sous-région ne doivent pas tirer au-delà de 11,5° d’alcool et que les taux d’acidité minimums prescrits par la loi se situent entre 4,5 et 5,4 g/L.

Vinho verde et acidité tranchante sont indissociables!
Acidité parfois surprenante, mais toujours appréciable puisqu’elle apporte vivacité et fraîcheur.

Parmi les viticulteurs qui préconisent les techniques traditionnelles, certains pratiquent encore la culture en pergolas – ils produisent surtout du vin maison. Les vignes poussent alors près des clôtures, entrelacées autour des arbres, sur des fils entre les arbres… Bref, on laisse courir la vigne et elle s’agrippe sur diverses structures qui ont été aménagées pour la recevoir. Bien que cette pratique enrichisse esthétiquement le vignoble, elle présente un désavantage notable: les vendanges y sont particulièrement périlleuses. Il est plus aisé de vendanger les pieds sur terre que sur les barreaux d’une échelle de 3 mètres…

fermentation à froid en cuve inox fermentation à froid en cuve inox

Pour la vinification du blanc dans l’appellation Vinho Verde, il y a 7 cépages recommandés et 18 autres autorisés. Les cépages recommandés sont: l’alvarinho, l’arinto, l’avesso, l’azal, le batoca, le loureiro et le trajadura.
L’alvarinho, connu aussi sous le nom d’albariño en Galice, donne souvent les meilleurs vins de la région. Il présente une acidité un peu plus modérée et il peut créer des vins particulièrement structurés. C’est une valeur sûre dans l’appellation, dont on tire parfois des cuvées de garde, ambitieuses et dépassant de loin le simple vin de soif.

On vous recommande