Rien d’ordinaire chez les Lambert

Quand Guillaume Lambert évoque le temps des fêtes dans sa famille, il ne tarit pas d'éloges sur ses parents qui savent recevoir. À chaque année, des classiques familiaux se retrouvent au menu. «La dinde de ma mère est légendaire, tout comme sa mousse de crevettes, pour laquelle toute la famille se bat pour en avoir le plus.» De ces souvenirs précieux, il a gardé des recettes qu’il cuisine à son tour lorsqu'il reçoit, ainsi que des cocktails comme «le Bloody Mary, préparé notamment avec de la bière blonde, des olives et des cornichons». Une recette originaire de sa ville natale, Sorel-Tracy. Toujours au niveau des boissons, Guillaume se rappelle avec nostalgie le traditionnel punch de sa mère, composé de «ginger ale et de cerises aux marasquins».

Noël, ça se passe à six !

Aujourd’hui, Guillaume et ses amis, «la bande des six», comme ils se surnomment affectueusement, organisent toujours une soirée du temps des fêtes entre eux, sans conjoints et enfants et ce, depuis environ une vingtaine d’années. Il y a un échange de cadeaux, et chaque personne de la bande s’occupe d’un plat en particulier, ce qui a mené à des souvenirs mémorables au fil des ans. Le comédien se rappelle notamment de son boeuf Wellington, qui a été un véritable «flop monumental». Il avait acheté «une belle pièce de viande, mais ça a été un échec, car le boeuf Wellington n’était pas cuit». Ce souvenir culinaire mémorable est encore source de rires pour Guillaume et ses amis.

Découvertes, plaisirs et produits de qualité !

Qui dit bon prix, ne dit pas nécessairement qualité moindre. Il est plutôt question de choisir des recettes simples et délicieuses ! À cet égard, les œufs mimosas, un classique qui plaît encore aujourd’hui, est un excellent choix pour recevoir à Noël. Guillaume Lambert affirme lui-même adorer servir ce genre de plats. Il prône un heureux mélange des genres et ne lèvera jamais le nez sur un «bon bol de chips avec la trempette crème sûre et oignons», ou encore des bâtonnets de céleri, servis non pas avec du cheez-whiz, mais avec Le Petit Crémeux de la Fromagerie Boivin.

Le comédien, également réalisateur et scénariste, apprécie faire découvrir des produits québécois à ses invités. Il apprécie particulièrement les alcools de Pinard et filles, qu’il adore offrir en cadeaux. Il mentionne apprécier également les Beaujolais, «un vin de soif qui accompagne bien les entrées» lors d’un repas. Impossible de passer à côté de bulles lors de cette période de Noël et, à cet égard, Guillaume a une excellente suggestion pour vous !

Le mousseux espagnol biologique Parés Baltà, délicieux et à très bon prix, accompagnera à merveille vos brunchs de Noël, ou vos apéros, avec ses notes de pommes vertes croquantes et de fleurs blanches. À noter qu’une version de ce mousseux est également disponible en rosé. Tout aussi abordable et succulent, avec ses flaveurs de fraise, nougat, groseille et poivre, il est parfait avec les oeufs mimosas ou des bouchées de bruschetta.

Nous espérons que les trucs et astuces donnés par Guillaume Lambert sauront vous inspirer cette année, afin de recevoir vos proches avec simplicité et dans le plaisir, et vous créer des souvenirs qui vous accompagneront pour les années à venir ! Joyeux temps des fêtes à tous !