Veuillez noter que des problèmes techniques causent actuellement des difficultés avec la mise à jour des inventaires en succursale.

Afrique du Sud, au pays des mille et un vins

Forte de 360 ans d’histoire viticole et d’une énergie renouvelée et innovatrice, l’Afrique du Sud produit une gamme de vins aussi distinctive et diversifiée que ses magnifiques paysages.

Texte: Rémy Charest

Qu’est-ce qu’un vin sud-africain ? Voilà une bien bonne question qui appelle bien des réponses. En fait, il existe de nombreux vins sud-africains, et ils sont excellents: du chenin blanc frais au sauvignon blanc nerveux en passant par les cabernets et les assemblages bordelais structurés, les rouges rhodaniens mûrs et ensoleillés, les pinots noirs raffinés et équilibrés, sans oublier le légendaire Vin de Constance, un vin de dessert dont les rois et les empereurs se régalaient déjà il y a plus de 200 ans.

L’Afrique du Sud s’est d’abord taillé une place sur la scène internationale grâce à des vins à prix très compétitifs, une approche soutenue par de faibles coûts de production et un taux de change favorable. Toutefois, le pays montre de plus en plus de diversité et de qualité dans toutes les fourchettes de prix. Les vins du terroir, voire les cuvées parcellaires tirées de vieux vignobles, sont de plus en plus nombreux sur le marché; leur caractère souvent complexe, équilibré, ainsi que leur étonnante fraîcheur leur attirent de plus en plus de compliments. Un élément clé de ce succès croissant est sans aucun doute leur capacité à occuper une niche bien particulière entre le Nouveau Monde et l’Ancien Monde, en matière de style.

Photo: Janik Alheit / Juan De Swardt

Entre mer et montagnes

La diversité de l’offre sud-africaine résulte d’un climat qui peut passer en quelques dizaines de kilomètres de la fraîcheur maritime à la chaleur sèche et ensoleillée, selon que les vignobles sont d’un côté ou de l’autre d’une baie ou d’une vallée – ou à différentes altitudes. Dans la région du Cap-Occidental, où la plupart des vignobles sont situés, on fait pousser des cépages complètement distincts de part et d’autre d’une même montagne, dépendamment que le coteau est rafraîchi par les brises océaniques ou chauffé par le brillant soleil africain sur des pentes faisant face au nord-est.

On pourrait difficilement trouver plus différent que le Swartland, avec ses vastes collines et quelques coteaux à flanc de montagne, ainsi que la vallée encaissée de Hemel-en-Aarde, un lieu dont le nom signifie «paradis sur terre» – et on aurait du mal à dire le contraire devant la beauté extraordinaire de ses paysages. Alors qu’au Swartland on produit des rouges du Rhône pleins de caractère aux notes d’épices et de fines herbes, ainsi que des chenins amples et bien mûrs, Hemel-en-Aarde se spécialise dans le pinot noir et le chardonnay, avec des vins qui peuvent exprimer beaucoup de nuances et de complexité, et ce, grâce à l’effet modérateur de l’océan, à quelques kilomètres des vignes.

Les cépages utilisés s’expriment de façon remarquablement différente d’une vallée à l’autre, ce qui permet aux vignerons de s’amuser passablement avec les styles. La syrah peut donner autant des versions ensoleillées et fruitées que des versions poivrées et tendues, offrant un bel éventail de possibilités et évitant de tomber dans une richesse ou une lourdeur excessive.

L’Afrique du Sud produit aussi beaucoup plus de chenin blanc que la France, presque toujours élaboré en vins secs, qu’il s’agisse de cuvées légères et rafraîchissantes ou de cuvées complexes, élevées en barrique, qui peuvent vieillir avec élégance et même se comparer avantageusement aux meilleurs blancs du monde.

Les vignerons sud‑africains ont également su se faire remarquer avec le cinsault, un cépage rouge du Rhône qui donne des vins au fruité délicieux, avec un taux d’alcool modéré et des tannins fins – correspondant tout à fait aux tendances actuelles, allant vers des rouges plus légers. Croisement entre le pinot noir et le cinsault, le pinotage, créé en Afrique du Sud, mérite aussi qu’on s’y intéresse, puisqu’on le produit désormais dans un style renouvelé, beaucoup plus axé sur la finesse et l’expression des arômes.

Du nouveau avec du vieux

L’Afrique du Sud travaille fort à la mise en valeur de son patrimoine viticole, grâce à une organisation portant le nom on ne peut plus approprié de Old Vine Project. Si la présence sud-africaine dans le vaste monde du vin remonte à moins de 25 ans, les racines de sa viticulture remontent à plus de 360 ans.

Au début des années 2000, l’experte en viticulture Rosa Kruger s’est mise à la recherche de vieilles vignes d’exception, en compagnie de quelques vignerons célèbres, afin de valoriser le meilleur du pays. L’initiative a suscité assez d’engouement pour devenir, en 2016, une organisation en bonne et due forme qui a créé un registre de plusieurs centaines de vignobles âgés de plus de 35 ans, comprenant aussi de spectaculaires parcelles de cinsault, de chenin, de sémillon ou de muscat vieilles de plus de 100 ans.

Ce projet encourage les vignerons à embouteiller séparément leurs vins issus de vieilles vignes et à afficher un certificat officiel sur leurs étiquettes. En démontrant la qualité et la valeur de ces vieilles vignes, les responsables de Old Vine Project espèrent que les vignerons obtiendront de meilleurs prix pour les raisins et les vins qui en sont tirés, ce qui leur permettra de préserver ces vieilles vignes plutôt que de les arracher dans le but d’obtenir de plus gros rendements à partir de vignes plus jeunes.

Le producteur de vin Ken Forrester

De grandes personnalités

Autre élément qui donne leur charme aux vins sud-africains: de nombreux vignerons colorés et remplis d’originalité, responsables de marques fortes qui connaissent un grand succès international. Par exemple, Marc Kent, le grand manitou de chez Boekenhoutskloof qui a découvert le vin alors qu’il était garçon de table, a créé plusieurs produits exceptionnels, comme The Wolftrap ou The Chocolate Block. Cette dernière cuvée, née d’un pari tenu avec l’importateur britannique de Kent, remporte un franc succès dans la catégorie des vins haut de gamme. De quelques centaines de caisses, cet assemblage original à base de syrah (et d’autres cépages qui varient d’un millésime à l’autre) se vend maintenant par centaines de milliers de bouteilles dans des dizaines de pays, au point d’être devenu une sorte de vin culte.

Une autre de ces figures de proue en Afrique du Sud est certainement Ken Forrester, qui vous versera un verre de chenin réserve patiemment vieilli en cave avec un sourire espiègle avant d’éclater de rire, avec de la fierté dans le regard, en voyant votre air incrédule devant ce vin des plus abordables qui a la capacité de vieillir avec élégance, en montrant beaucoup d’énergie et de complexité, même à dix ans d’âge ou plus.

Ces pionniers des succès actuels du vin sud-africain voient maintenant une nouvelle génération de vignerons prendre le relais en élargissant constamment le style de vins produits dans le pays, que ce soit en mettant de nouveaux cépages en valeur, en créant des assemblages inusités ou en allant chercher leurs raisins dans des régions encore peu connues. Autour du cap de Bonne-Espérance, le vin compte plusieurs siècles d’histoire, mais ces années-ci, on peut facilement avoir l’impression que cette histoire ne fait que commencer.

Poursuivez la passionnante découverte des vins de l’Afrique du Sud.

  1. Pastille de goût : Aromatique et rond
    Fleur Du Cap Chardonnay Western Cape Vin blanc | 750 ml Afrique du Sud , Western Cape
    13,45 $
    DisponibleEn ligne DisponibleEn succursale
  2. Produit Cellier
    Ken Forrester Chenin Blanc Reserve Stellenbosch 2019 Vin blanc | 750 ml Afrique du Sud , Western Cape
    18,00 $
    DisponibleEn ligne DisponibleEn succursale
  3. Pastille de goût : Aromatique et charnu
    Produit Cellier
    The Chocolate Block Swartland 2019 Vin rouge | 750 ml Afrique du Sud , Western Cape
    40,10 $
    DisponibleEn ligne DisponibleEn succursale